homme vieux preparer retraite

PER ou Assurance-vie : quelle enveloppe privilégier pour préparer votre retraite ?

À un moment donné, il est indispensable de souscrire à un contrat d’assurance pour éviter de manquer de ressources financières à la fin de notre carrière. Bien que le PER (Plan d’Épargne Retraite) ou l’assurance-vie soient des modes d’épargne disposant des avantages fiscaux intéressants, ils présentent quelques différences.

Le fonctionnement des deux modes d’épargne

Il est primordial de mettre de côté une épargne d’un montant assez élevé pour pouvoir profiter de sa retraite avec un esprit tranquille. Pour ce faire, les épargnants sont libres d’investir dans le système du PER ou de l’assurance-vie. Les deux modes fonctionnent en trois étapes :

La phase d’épargne consiste à placer des sommes dans des fonds en euros ou dans des unités de compte dynamique afin d’obtenir un gain supérieur.

  • La phase de sortie correspond à l’étape où vous recevez une rente ou un capital dont la valeur dépend de celle de votre épargne, c’est-à-dire la totalité des versements avec les intérêts ou les plus-values.
  • La dernière phase est celle où vous pouvez bénéficier des conditions fiscales proposées dans la phase d’épargne ou dans la phase de sortie ou les deux.

Les paramètres de fiscalité

assurance finance fiscalite

Il est à noter que les modes d’épargnes proposent un système de fiscalité allégé. Celui du PER est plus avantageux à la phase d’entrée. En revanche, l’assurance-vie offre un gros avantage fiscal à la sortie. 

En effet, pour un versement de 150 000 et plus, vous allez pouvoir bénéficier d’un gain de 7,5 % à partir de 8 ans suivant la signature du contrat. Cette imposition sur les gains ne peut s’appliquer qu’après un abattement de 4 600 euros d’intérêts si vous êtes une personne seule et de 9 200 euros d’intérêts si vous avez souscrit à un contrat en tant que couple.

La disponibilité des fonds

La disponibilité des fonds est aussi un critère à évaluer avant de choisir son enveloppe fiscale.
Pour le PER, vous ne pouvez récupérer l’argent investi que lorsque votre carrière est achevée. Il y a toutefois des exceptions comme :

  • Le décès du conjoint
  • L’invalidité
  • Un investissement immobilier, mais vous n’aurez plus accès à l’avantage fiscal.

Si vous optez pour un contrat d’assurance-vie, vous êtes libre de récupérer les fonds investis à tout moment. Par contre, les gains sont soumis à une taxe de 30 % si vous faites le rachat durant les 8 premières années du contrat.

En conclusion, les personnes fortement fiscalisées devraient souscrire aux deux contrats, c’est-à-dire le PER et l’assurance vie. Si vous disposez d’une faible imposition, il vaut mieux éviter d’investir dans le mode d’épargne PER.