finance quantique crypto bitcoin

Tout savoir sur la finance quantique : fusion de la finance et du physique quantique

Récemment, on a pu constater une révolution financière surtout depuis l’avènement de la cryptomonnaie et de la blockchain. À cette révolution, s’ajoutent les nouvelles technologies de la communication qui font que le monde d’aujourd’hui est interconnecté constamment. Soucieuses de la stabilité financière et monétaire, les banques centrales sont dans l’obligation de mettre en place une nouvelle stratégie. Ce qui conduit inévitablement à la combinaison de deux disciplines à savoir la finance et la physique quantique. Cette fusion a donné naissance à laFintech et à l’informatique quantique.

La Fintech fait partie intégrante de notre vie quotidienne avec les applications bancaires, les dispositifs de paiement sans contact,… Quant à l’informatique quantique, elle reste encore peu connue. À la différence de l’informatique traditionnelle qui utilise des bits, l’informatique quantique fonctionne au moyen des qubits. 

Grâce à cette nouvelle technologie, les uns et les zéros peuvent désormais exister simultanément. Par rapport à un ordinateur classique, un ordinateur quantique est plus à même de traiter une quantité très élevée de données, et ce, avec une vitesse de traitement largement supérieure.

Les objectifs de la finance quantique

Le principal objectif de la finance quantique est d’obtenir de meilleurs modèles prédictifs dans le monde de la finance. Au moyen des méthodes modernes, elle contribue à améliorer la capacité d’analyse des données et facilite les calculs des prédictions.

De nouveaux algorithmes sont créés, comme le high frequency trading. C’est une application financière permettant d’analyser les informations en temps réel. Les opérations en bourse peuvent ainsi s’effectuer en quelques secondes seulement.

finance quantique trading

Étant donné l’importance des données traitées dans les secteurs de la finance et des investissements, la finance quantique se préoccupe également de la sécurité des opérations. À l’heure actuelle, de nouveaux projets sont en cours pour mieux lutter contre des types de cryptographie.

Le problème de fraude est aussi au centre de l’attention de la finance quantique. Le but étant d’identifier les opérations bancaires et transactions en ligne suspectes.

En résumé, la finance quantique a pour fonction :

  • d’accélérer le calcul des prédictions
  • d’améliorer le système d’analyse des données
  • de renforcer la sécurité contre les différents types de cryptographie
  • de lutter contre les fraudes relatives aux mouvements bancaires et aux achats en ligne.

L’avenir de l’informatique quantique

Actuellement, plusieurs spécialistes en physique, en mathématiques et en informatique travaillent en collaboration pour mettre en place ce projet. On estime que d’ici 2030, il y aurait entre 2 000 à 3 000 ordinateurs quantiques disponibles. L’investissement global pourrait atteindre les 200 millions d’euros par an à peu près. Il est à noter que cette nouvelle technologie nécessite un accompagnement humain et matériel approprié, sans quoi elle ne saurait optimiser le développement du secteur financier.